Couverture-Arbre.jpg

12 euros

Format 12 x 21

Papier vergé

Dos carré collé

Couverture de Isabelle Canus

La verve nous assomme

 

Elle est dans l'fruit

Toute rase et sans chichis

 

Venin puissant

Vivier sans vie

Lustrée aux apparats

Elle s'y connait pour mieux commettre

 

Elle fait froufrou en tournant rond

Elle rend baba

Elle fait flonflon pour faire mumuse

Elle nous déclasse par son blabla

 

Faut donc défier le verbe haut

Triturer la plaie des sentes

Imposter la vérité par le biais du flanc

Ou déferrer le pas de côté

 

Il faux pas de deux afin de manger la dernière rime

Vouloir du rythme et du sauvage

Du loin et du rivage

 

Il faut une justifière de lance pour le peu avec sa cape sur le dos

Et un aspirant suceur de maxillaire pour récupérer le mal dosé

 

Ahah !

 

Faut du mouillé

Une conspiration pour associer

Défaire des ombres de leurs malheurs

Faire une course à cloque

Sauter sur les piqueurs

Il faut que les cons et les connes se hissent enfin sur la saucisse

Que les déroutes se laissent suinter

En dents de si

 

Il nous faut du vaille que vaille

Du précipité

 

Il faut réguler le supérieur à voilure

Suspendre les claquements de doigts

Amputer les méninges de leurs monnaies constantes

 

Il faut du costaud

Avec des fuites et des langues de vipère

Avec un lit sur la descente

Et le poids de la mousse en tête à queue

 

Il faut du fou

Rien de prémâché

Rien de trop compliqué

Rien de trop réfléchi

Pas comme ici

 

Que les phrases aient des pertes

Une ouverture sur la question

Qu'elles puissent laisser un trou

Du lambeau

Du reste à dire

Des trous et du flou

Du deux poids dans la mesure

De l'incompris en liberté

Du bizarre à saugrenu

Du glauque qui tâche

Un aveuglement des sons

Une tentation de file indienne

Une chute de compréhension

Un raté dans l'expression

 

Il faut du sens sans directions