Tourner-premiére.jpg

Le titre en forme de clin d’œil à Cioran, auteur de précis de décomposition, donne le ton et indique l’esprit qui anime cet ouvrage. Toutes proportions gardées, un peu de l’humour de Cioran, son mordant, inspirent l’auteure pour mener son travail poétique, abordant par la circonférence, par la tangente ou suivant un rayon d’attaque pour les traverser, les problèmes auxquels se confrontent les humains, embarqués dans un tourbillon funeste.

Un peu de rage, un peu de ricanements, un peu de sagesse, un peu de rêves, méditations, réflexions… tout cela saupoudré au fil des pages dans lesquelles la langue impose sa cadence.  Bousculade de directions sensuelles et fureurs discrètes, la notion de mouvement semble naître dans l’élan de l’écriture même, jusqu’à chercher à acculer le verbe à sa fonction d’expression nue. 

Format 12 x 21

Papier vergé

70 pp.

14 euros

On en parle