PREMIER VIVANTE MOI.jpg

Format 12 x 21

Dos carré collé

Papier vergé

70 pp.

14 euros
 

G. est un essai de vie

Un homme-branche sur le rocher, que j’ai agrippé et qui m’est resté dans la main.

Il s’est cassé comme de bois sec.

Plutôt que de le jeter, voici. G. en confettis

 

Muscles de G.

Aller nouveau, une masse d’os à alléger

Tes bras ont la direction d’un matin

Un zéro à réveiller

 

Bouche de G.

Ton langage au ralenti fait nuage

G. pour initiale. G comme Gébile, Giable, Gément

Subir ton assaut humide de désir pupillé

 

Epaules de G.

Ton torse est à dérouler

Le nord entier dans un coffre

Qu’y voler. Va sans moi, quelque part une pute. J’ai l’assonance malade.

 

Langue de G.

Brute, et ses lèvres engagées

Brute

Brute, son insulte avait un goût de vrai

 

Crâne de G.

Mon cher chômeur

Des ciels de verre l’attendaient silencieux et étrangers

Ne serait venu qu’inadaptable et d’acier

        

 

 

 

 

Oiseau, si je souffle sur tes plumes,

T’offusques-tu en oblique ?

 

C’est fol, comme tu renouvelles tes vols

Moi si j’avais une cime, je serais si léger